Chargement en cours ...

Somatochlora arctica

Cordulie arctique

LC NT Non protégé A
Crédits : © Xavier Houard photo de Somatochlora arctica
Répartition de Somatochlora arctica

Données de l'atlas dynamique des odonates de France

help_outline Connaissances insuffisantes
Chargement des données cartographiques
Impossible de charger les données cartographiques
Présence avant 1990 ()
Présence après 1990 ()
Présence avant et après 1990 ()
Photo d'exuvie

Cette espèce du nord de l’Europe et de l’Asie est inféodée aux massifs montagneux en France. Son échantillonnage peut être fait par recherche des exuvies et les adultes peuvent être dénombrés en relevant les critères d’autochtonie, selon les modalités du protocole CILIF. Somatochlora arctica peut être confondue avec les autres espèces du genre Somatochlora.

Vie adulte

Les deux sexes restent discrets. Les mâles patrouillent au-dessus des tourbières et des marais, parcourant de longues distances. Peu territoriaux, les accrochages entre mâles sont brefs et peu violents. Les femelles volent lentement au bord des eaux, larguant furtivement leurs œufs.

Vie larvaire

La vie larvaire dure 3 à 5 ans. Les jeunes larves vivent dans la tourbe des dépressions inondées. Elles résistent aux périodes répétées et prolongées d’assèchement et de gel. Les émergences sont progressives et régulières sur une période de 3 à 4 semaines.

Galerie

Laurent Rouschmeyer (CC BY-NC-SA)
V. Marquant (CC BY-NC-SA)
O. Delzons (CC BY-NC-SA)
S. Wroza (CC BY-NC-SA)
S. Wroza (CC BY-NC-SA)

Photographies issues des données de l'INPN.

Préservation

Menaces
  • Drainage
  • Pastoralisme intensif et infrastructures touristiques (canons à neige, artificialisation…)
  • Fermeture spontanée des surfaces en eau libre au sein des tourbières
  • Apports d’eaux polluées par des effluents d’origines agricoles ou domestiques
Menaces liées au changement climatique
  • Sécheresse
  • Canicule
  • Surexploitation des réserves en eau
Eléments de gestion
  • Protection foncière (acquisition conservatoire…) et réglementaire (APPB, RNR, RNN…) puis maintien des faciès ouverts de tourbière des zones humides d’altitude par le pastoralisme extensif
  • Débroussaillage et bucheronnage sélectifs
  • Maintien des niveaux d’eau puis protection de la ressource en eau
Connaissances à développer
  • Inventorier et localiser les populations en recherchant les critères d’autochtonie (exuvies)
  • Étudier les paramètres influençant la dynamique des populations
  • Mettre en place un réseau de suivi des populations et des sites de reproduction

Biologie et Écologie

Altitude
Observations
  • Minimum connu : 68 m
  • Maximum connu : 2847 m
Étage(s) de vie
  • Etage colinéen
  • Etage montagnard
80 % des observations sont faites entre 538 et 1398 m.
Période(s) de vol

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Habitat
Habitats principaux
Type d'habitat
  • Lentiques
Description de l'habitat

Tourbières acides et neutres, du niveau de la mer en Belgique à plus de 2000 m dans les Alpes.

Degré de spécialisation
  • Spécialiste
Exigences spécifiques

Des suintements et petites dépressions de taille inférieure à 1 m².